Organisation & Gouvernance

Membership

Le RESCAR-AOC a vocation à réunir l’ensemble des acteurs et parties prenantes du conseil agricole et rural dont les professionnels des services publics et privés de conseil, les producteurs et leurs organisations, les organismes de recherche et de formation agricole et rurale,  les ONGs, les services de financement du conseil agricole, les médias etc.

Le RESCAR-AOC comprend trois types de membres : (i) les membres fondateurs / statutaires (les fora nationaux de SCAR ou les structures nationales ayant les fonctions similaires), (ii) les membres adhérents (organisations sous-régionales ou internationales parties prenantes aux SCAR, partenaires techniques, scientifiques et financiers) ; (iii) les membres associés ou affiliés (personnes physiques ou morales intéressées et disposées à participer aux activités de partage d’expériences et d’informations sans autres engagements formels).

Organisation

La structure de RESCAR-AOC comprend : (i) une Assemblée Générale (AG) ; (ii) un comité de pilotage (CP), (iii) un secrétariat exécutif, (iv) une cellule d’appui à la gestion administrative et financière (CAGAF) et, (v) des groupes de travail thématiques. Ces différentes entités ont des fonctions plus ou moins spécifiques et complémentaires, dédiées notamment à la délibération, la planification stratégique, le pilotage et le suivi stratégique et, la mise en œuvre et la gestion adaptative (Figure 1).

organigramm

Figure 1. Les principaux organes de RESCAR-AOC et leurs fonctions

L’Assemblée Générale est l’organe suprême de RESCAR-AOC, elle regroupe les membres et les partenaires de RESCAR-AOC. Elle a pour fonctions : (i) de fixer les orientations stratégiques de RESCAR-AOC ; (ii) d’approuver les textes organiques et les manuels de procédure ainsi que les éventuels ajustements de ces documents ; (iii) de développer et décider sur les plans stratégiques et le programme opérationnel du Réseau et (iv) de désigner les membres du Comité de pilotage et de statuer sur les demandes d’admission de nouveaux membres.

Le comité de pilotage exerce par délégation permanente de l’AG les attributions suivantes : faciliter la définition et l’application la politique générale du Réseau et de sa coordination exécutive ; assurer le suivi de la mise en œuvre du plan d’action stratégique et du plan opérationnel, des programmes d’activités et des budgets annuels ; participer aux activités de mobilisation des ressources financières ; représenter et promouvoir le RESCAR-AOC ; décider du recrutement et de la gestion du Secrétaire exécutif et du personnel cadre du Réseau ; désigner et évaluer les activités de la Cellule d’Appui à la gestion administrative et financière (CAGAF). Le Comité de pilotage est composé d’un groupe restreint (10 personnes au maximum) représentant : les fora nationaux de SCAR, des organisations de producteurs, des communautés économiques et monétaires, de la recherche agricole, des partenaires techniques et financiers et, du Secrétaire exécutif du RESCAR-AOC (ex officio).

Le Secrétariat exécutif de RESCAR-AOC a pour principale mission de veiller à l’opérationnalisation des plans stratégiques et opérationnels du Réseau, selon l’orientation de l’AG et sous la supervision du comité de pilotage et en étroite collaboration et synergie avec les pays (fora nationaux) et d’autres expertises mobilisées ponctuellement selon les besoins. Le Secrétariat exécutif du RESCAR-AOC veille à ce que l’offre de services de RESCAR-AOC soit assurée de manière efficiente et en adéquation avec ses orientations stratégiques. Il est composé d’un effectif de trois personnes dont : un Secrétaire exécutif, un chargé des programmes et un chargé de la gestion des connaissances. La mise en place de cette équipe doit se faire de façon progressive en fonction des ressources du réseau. Par ailleurs, l’Equipe pourra s’agrandir avec du personnel d’appui (assistante administrative, chauffeur) et des cadres (assistants de programmes, chargés d’études etc.) et/ou des consultants en fonction des opportunités.

La cellule d’appui à la gestion administrative et financière (CAGAF) a pour principales fonctions : (i) d’appuyer le contrôle de la gestion du Réseau par le comité de pilotage ; (ii) d’établir les états financiers et d’assurer la régularité et l’exactitude des comptes du réseau et, (iii) de préparer un rapport relatant et appréciant la gestion du Réseau au vu des documents comptables afférents à l’exercice écoulé et des conventions et marchés passés au cours de cet exercice.

Les groupes de travail thématiques sont créés par le Secrétariat exécutif en fonction des besoins, des intérêts et de l’engagement des membres de RESCAR-OAC. Ils ont pour principales fonctions de : (i) développer des connaissances actualisées sur des thématiques bien précises ; (ii) consolider les liens et échanges d’expériences avec les groupes d’acteurs spécifiques ou des membres de RESCAR-AOC.

Dispositions transitoires

Lors de l’atelier de formalisation de RESCAR-AOC organisé à Abidjan (Côte d’Ivoire) en février 2015, les acteurs et parties prenantes avaient convenu que le déploiement de RESCAR-AOC se fasse progressivement à travers une période transitoire de deux ans (juin 2015 – mai 2017). Cette phase d’initialisation sera dédiée principalement à la réalisation des activités fondatrices permettant de renforcer l’engagement et la participation des membres, de développer des partenariats, de mettre en place le dispositif opérationnel et de faciliter l’insertion de RESCAR-AOC dans le paysage institutionnel de développement agricole et rural d’AOC.

Les activités prioritaires à conduire pendant cette période transitoire sont (i) accompagner la création et la consolidation des foras nationaux ; (ii) créer une plateforme régionale de gestion des connaissances, des innovations et des technologies agricoles et rurales ; (iii) finaliser l’état des lieux des SCAR au niveau national et régional ; (iv) concrétiser les synergies avec le WAAPP ; (v) mener des actions de plaidoyer aux échelles nationale, régionale et internationale ; (vi) renforcer les synergies entre le conseil, la recherche et la formation agricoles ; (vii) développer des projets et initiatives sous-régionaux sur le conseil agricole. Une distinction sera faite entre les tâches relevant du Secrétariat exécutif et les activités à réaliser plutôt au niveau des pays.

La réalisation de ces activités sera facilitée par une équipe comprenant un Secrétariat exécutif intérimaire comprenant (i) un Secrétaire exécutif assuré, un chargé de programmes et un chargé de la gestion de l’information, de communication et des connaissances. Il a été retenu que Dr Patrice Djamen poursuive l’animation des activités et assure les fonctions de Secrétaire exécutif intérimaire de RESCAR-AOC pendant la période de transition. Les personnes chargées respectivement des Programme et de la Gestion des connaissances seront mises à disposition par le CORAF/WECARD.

Pendant la période transitoire, les fonctions du comité de pilotage de RESCAR-AOC seront assurées par un comité de suivi de composé de cinq membres : (i) le CORAF/WECARD, (ii) les communautés économiques (CEDEAO, CEEAC) et monétaires (CEMAC, UEMOA) sous-régionales ; (iii) AFAAS ; (iv) l’ANADER et, (v) le Hub Rural. Ce comité de suivi a pour principal mandat : d’appuyer le Secrétariat intérimaire dans la mise en œuvre des activités, de promouvoir le RESCAR-AOC auprès des acteurs sous-régionaux et internationaux de développement agricole et rural et, de préparer l’AG constitutive de RESCAR-AOC.

Le secrétariat exécutif de RESCAR-AOC est hébergé provisoirement par le CORAF/WECARD à Dakar (Sénégal), le lieu de sa domiciliation future sera étudié par le comité de suivi.

Les mécanismes opérationnels adoptés pour le déploiement des activités de RESCAR-AOC reposent sur trois principes :

  • le développement des synergies avec des partenaires stratégiques et opérationnels,
  • l’application du principe de subsidiarité,
  • le faire-faire.

Au niveau régional, le RESCAR-AOC se focalise principalement à la facilitation et à la coordination, la mise en œuvre sur le terrain étant assurée principalement par les fora nationaux. Des groupes de travail thématiques et les consultants sont également mobilisés en fonction des opportunités (Figure 2).

figure-2

 

Figure 2. Démarche d’intervention de RESCAR-AOC

L’intervention de RESCAR-AOC se veut centrée sur la demande nationale et sous régionale, tout en adhérant au principe de subsidiarité et en tenant compte des cadres stratégiques de développement agricole et rural existants en Afrique en général et en AOC en particulier. Ce réseau fonctionnera en étroite collaboration avec d’autres dynamiques de structuration des SCAR aux échelles nationales, continentales (AFAAS, APIRAS[1], RELASER[2] etc.) et mondiales (Tableau 3). L’identité/spécificité du réseau lui permet d’éviter des duplications/rivalités et de se positionner de façon stratégique pour nouer des relations et développer des synergies et complémentarités avec les structures existantes (Fora Nationaux, AFAAS, PDDAA, GFRAS etc.).

[1] Asia and Pacific Islands Network for Rural Advisory Services

[2] Latin American Network on Rural Advisory Extension Services

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *